FAQ

Foire Aux Questions

Nous tentons ici de répondre à quelques interrogations qui surviennent sans doute fréquemment, mais tout n’est sûrement pas dit et rien ne vaut une discussion en direct donc n’hésitez pas à nous contacter !

  • Combien de personnes y aura-t-il dans le projet au final ?

Le projet va accueillir 15 ménages (un ménage pouvant aller d’une personne seule à une famille nombreuse). Cela peut donc représenter environ 40 à 50 personnes, et nous recherchons une certaine mixité de profils et de générations pour pouvoir bénéficier des apports de tous. Cela peut sembler beaucoup de monde, mais il y a tant de projets à porter que nous ne serons sans doute pas de trop 😉 Cela vous fait un peu peur ? Nous aussi, au départ, on imaginait quelque chose de beaucoup plus petit… puis la nature du lieu, la diversité des projets qui peuvent y voir le jour, la richesse des rencontres ont fait qu’on a revu nos ambitions à la hausse !

  • Je n’y connais rien en Habitat Groupé, et j’ai un peu peur de tout ce qui apparait sur votre site, ça a l’air très poussé… Est-ce que ça peut tout de même être un projet pour moi ?

Très probablement. Ce qui est présenté ici est le fruit d’un processus assez long, initié en réalité depuis les premières réunions en… janvier 2015. Au départ, l’expérience de chacun était très limitée, et la réflexion elle-même n’en était parfois qu’à ses débuts ! Au fur et à mesure des discussions, rencontres, opportunités, réflexions, le projet s’est complexifié, mais le souhait est de rester le plus simple et le plus ouvert possible. Les intégrations récentes de nouveaux arrivants montrent que la “mise à jour” est en réalité très douce et rapide si l’esprit du projet est partagé !

  • Suis-je obligé de contribuer à tous les projets ? Puis-je ne pas participer du tout à aucun projet ?

Il n’est évidemment pas obligatoire de participer à tous les projets (cela semble d’ailleurs compliqué tant il y en a 😉 ). En revanche, ce projet-ci est un projet de Collectif Agricole, et nous voyons l’habitat groupé comme une opportunité de réaliser certains rêves ou projets qu’il serait compliqué, inconfortable ou impossible de réaliser seul. Notre projet s’adresse donc aux personnes souhaitant elles-mêmes porter ou contribuer à certains projets de façon active. Cet engagement peut se faire à côté d’une activité professionnelle ou même constituer une activité professionnelle (à temps plein ou partiel) en tant que telle. Bien sûr, tout le monde ne peut être 100% “fonctionnel” tout le temps : l’effet de groupe est là aussi pour permettre une résilience lors des périodes plus creuses dans l’investissement de certains.

  • En rejoignant le groupe tardivement, aurai-je encore mon mot à dire ?

Oui. Le groupe actuel s’efforce d’effectuer les démarches nécessaires au bon avancement du projet en restant le plus ouvert aux influences futures, afin que chaque nouvel arrivant puisse s’approprier le projet (nous essayons également d’être le plus transparent possible). S’il nous est impossible d’attendre éternellement pour prendre certaines décisions ou avancer sur certains dossiers, nous espérons donc recevoir de nombreuses idées, suggestions et remises en question de la part des nouveaux arrivants ! A titre d’exemple, la Charte est un élément constitutif fondamental de l’habitat groupé : nous ne parlons pour le moment que de pré-Charte, la Charte finale devant être réalisée une fois le groupe complet et tout le monde d’accord. Même ce site sera sans doute amené à changer complètement dans le futur !

  • Combien cela coûte-t-il ?

Le projet prévoit la construction de différents types d’habitations privatives dont le prix est estimé à peu près comme suit :

SurfacePrix au m²Prix total indicatif
De ~75 à ~150 m²Environ 1900-2200 €/m² finiDe ~160 000 à ~270 000 €

Ces prix sont “clef sur porte” et permettent donc d’habiter le bien. Une partie des montants présentés ci-dessus est utilisée pour construire l’habitation privée, l’autre est dévolue à l’achat de la ferme et à la rénovation des communs. Cette dernière partie est perçue sous forme de “canon” à payer à la Fondation qui achète initialement la ferme et qui émet en échange du canon un droit de superficie permettant d’occuper un espace déterminé (c’est-à-dire le sol sur lequel repose la maison privative) et de jouir du site dans son ensemble (terres et espaces communs).

Il est à noter que ces montants incluent déjà une partie conséquente d’auto-construction, et peuvent encore être diminués par plus d’auto-construction encore. Nous comptons en effet nous rassembler pour effectuer de nombreux travaux en chantiers participatifs, ce qui permet d’atteindre des prix sensiblement diminués.

  • Je suis maraîcher professionnel, aurai-je la possibilité de travailler sur place ?

Oui, un ou plusieurs maraîchers professionnels sont les bienvenus au sein du projet (en tant qu’habitants et producteurs professionnels). Nous voyons d’ailleurs l’habitat groupé comme un moyen de faciliter l’accès à la terre via l’effet de groupe. La forme précise de la collaboration est encore à définir, mais une chose semble sûre : l’habitat groupé (la Fondation qui le représente) reste propriétaire des terres et nous préférons éviter les formules de type bail à ferme.

Concernant les méthodes de production, l’idée générale est de respecter l’environnement, de restaurer certains écosystèmes et de soigner le sol, l’air et l’eau tout en préservant la santé de tous les habitants du site (humains compris). Saveur et diversité de la production seront recherchés ! Nous nous tournons à priori vers la permaculture comme source d’inspiration pour mettre en musique tous les projets selon cet esprit – tout cela impliquera vraisemblablement beaucoup d’essais-erreurs. Bien sûr, certains compromis devront être trouvés entre les tentatives les plus novatrices (mais peut-être hasardeuses ou coûteuses en temps et énergie) et les méthodes de culture plus éprouvées afin d’assurer des récoltes fructueuses et des rentrées financières sans renoncer à nos critères environnementaux. L’important ici est le dialogue permanent entre le(s) producteur(s) et le groupe, tant dans la phase préliminaire du projet que par la suite.

  • Suis-je obligé d’habiter sur place ? Puis-je acheter pour ensuite louer mon bien ?

Nous pensons qu’il est préférable que chacun passe un minimum de temps sur place et se projette à long terme pour mener à bien les nombreux projets. Nous préférons donc éviter la location dans un premier temps.

  • Les habitats légers sont-il compatibles avec le projet ?

A priori, non. Si nous comprenons que la formule séduise de nombreuses personnes, le projet nécessite cependant que chaque habitant de l’habitat groupé s’y investisse de façon conséquente (sur la durée et y compris financièrement, donc). Par ailleurs, nous ne connaissons pas encore le point de vue de la Commune à ce sujet…

  • Je ne suis plus tout jeune… puis-je encore convenir au projet ?

Évidemment ! Le groupe se veut diversifié et donc notamment intergénérationnel 🙂 Nous pensons que chaque catégorie d’âge (tout comme d’autres aspects de la diversité des profils) a quelque chose à apporter au projet et au groupe, et que ce dernier en ressort d’ailleurs plus résilient. Une diversité dans les âges permet aussi d’assurer une pérennité au projet et un roulement plus souple des habitants.

  • Je suis une personne seule… mon profil convient-il au projet ?

Évidemment ! Si la philosophie générale du projet doit rassembler tous les habitants, les profils de chacun peuvent pour leur part varier sensiblement ! Que ce soit la composition du ménage ou encore l’orientation politique, philosophique, culturelle, spirituelle, sexuelle, professionnelle, scolaire, etc., une seule “règle” : tant qu’on respecte le projet et qu’on peut vivre ensemble de façon hamronieuse et respectueuse du bien-être de chacun, tout profil est le bienvenu !